Filmologie Nutonale : The Dark Knight rises and…

Attention, ça va saigner. Ou pas.

Un peu plus tôt dans la soirée, le Prof Nuton tombe sur cet article (Merci Nicolas 😉 sur Madmoizelle.com :

Batman : The Dark Knight Rises, 23 incohérences et loupés (100% spoiler)

A la fin de l’article , il clique sur un lien qui renvoi a un post  de Bloody Selena, post qui prétend répondre point par point à l’article précédent (vous suivez ?).

Comme le Prof a, lui aussi, vu le film hier, il se dit : « Bon, ben, bah, moi aussi j’ai rien à dire. Et si je l’écrivais ? ».

« Camarades – camarades, prolétaires – prolétaires »…

Et donc, comme tous les gens qui n’ont rien à dire, il écrit les lignes suivantes (il faut l’imaginer en plein meeting, sa photo, géante, trônant derrière lui, une pipe dans la main droite, exalté tel un Charles Foster Kane moderne) :

« Camarades Nutons – prolétaires mes frères – l’heure est grave :

Au risque de choquer, je crois que les DEUX articles sont à côté de la plaque. Et que nous allons droit dans le mur. Et que tout ça ouvre la porte à toute les fenêtres, comme disait le camarade Gad-le-bien-aimé.

Bloody Selena :  « COMICS » n’est pas un argument. C’est un mot.
La rédaction de Madmoizelle.com : il faut arrêter d’être aussi aigri mes frères, le réalisme pur,c’est dans les DOCU -MEN-TAIRES.

Pour en revenir à ces fameuses  « réponses point par point », cher Selena la Sanglante, camarade, tu  l’avoues toi même, tu ne lis des comics que depuis un an et demi… Et dans le cas de Batman, j’imagine que tu n’as pas mis longtemps à te rendre compte que la chronologie et la cohérence narrative était un poil… Chaotiques. Et , oui, tu as raison, ça date des années trente, mais c’est surtout que plusieurs auteurs s’y sont attelés, et que chacun a un peu fait, parfois, ce qui l’arrangeait…

Sur ton mépris – et je dis bien MÉPRIS (ça fait plus méchant) – des « détails ».

Un film se construit sur la longueur, et le détail le plus insignifiant peut briser l’équilibre délicat d’une oeuvre cinématographique.

Marion Cotillard meurt. Elle joue mal.

Irons-nous chercher ici une quelconque faute collective ? Jetterons-nous le drap de la honte sur les braises farouches de l’esprit d’équipe ?

Non, il est indéniable que la camarade Cotillard est seule responsable de son manque d’allant et de panache, et doit porter seule, sur ses frêles épaules , la marque de l’opprobre populaire et de l’exil de la Polis.

Toi-même, camarade, dans tes paroles, n’arrives pas à soutenir un tel propos sans te perdre dans les brumes de tes explications.

Certains de tes camarades spectateurs vont passer outre – après tout, peu nous en chaut, ce n’est qu’un film – d’autres, comme votre serviteur, vont passer ces fatales 15 dernières minutes à se dire  » mais c’est pas vrai de jouer aussi mal, mais c’est quoi ce regard de débile? Et pourquoi ce foutu MONOLOGUE? Attend, le film est déjà fini? Mais pourquoi il pleure Alfred? Arrrggg ».

La faute est sans partage. Le constat tombe , tel le couperet de la diatribe populaire . Il ne fallait pas.

Bane ensuite. On ne tue pas Bane avec une balle, un bazooka, ou quoi que ce soit.

Bane, c’est le SEUL vilain du batverse qui a brisé Bruce Wayne, le condamnant a errer  dans une chaise roulante – cet acte débouchant sur l’arc Azrael/Batman, avec un fond de gros psychopathe.

Bane, on le respecte. Il est néanmoins honnête d’avouer que c’est plutôt rafraichissant le coup du « on va pas laisser le méchant nous faire la scène du monologue ».

Mais, encore une fois, la camarade Marion Cotillard – pardon Miranda Tate – se rattrape dans ce cas là juste après.

Alors « comics » oui, nous prendre pour des quiches non.

Ce Batman n’est pas un mauvais film en soi. Mais il est  juste, et même nécessaire, qu’après un chef d’oeuvre de l’histoire du septième art tel  » the Dark Knight », l’attente soit récompensée par l’élite. Il fallut être à la hauteur.

Et puis qu’est ce que  Batman finalement,  si ce n’est vilains hauts en couleurs, destructeurs, fous, malsain, qui portent leur slips par-dessus leur pantalons, qui bouffent du poisson frais, qui finissent en asile de fou. Batman , c’est un peu de notre monde à l’écran.

Camarades de la rédaction de  MadMoiZelle.com

L’aigreur, quand elle devient folie pugnace, noircit les tableaux de nos jugements les plus hatifs…

Prompt est la colère qui ensanglante les destinées des millionnaires hollywoodiens. Allons , calmons nous, ce n’est finalement qu’un film.

Et si la déception nous peint le monde dans l’obscurité, allumez le signal, l’autre rongeur alopécique viendra peut-être vous aider.

Car oui, beaucoup d’éléments viennent plomber l’oeuvre.

Mais n’oublions pas que les fruits de l’homme sont les reflets de ses forces , mais aussi de ses faiblesses. C’est triste, mais le camarade Nolan est un homme. Un camarade réalisateur, certes, mais tout comme vous et moi,au fond, un enfant, une pauvre bête, apeuré, torturé par ses propres fêlures.

Est-ce qu’un réalisateur n’a pas des yeux ? Est-ce qu’un réalisateur n’a pas, comme un spectateur, des mains, des organes, des dimensions, des sens, des affections, des passions ? N’est-il pas nourri de la même nourriture, blessé par les mêmes armes, sujet aux mêmes maladies, guéri par les mêmes remèdes, réchauffé et glacé par le même été et le même hiver ? Si vous le piquez, ne saigne-t-il pas ? Si vous le chatouillez, ne rit-il pas ? Si vous l’empoisonnez, ne mourra-t-il pas ? Et si vous lui faites du mal, ne se vengera-t-il pas ? Car s’il est  semblable à vous en tout le reste, il vous ressemblera aussi en cela. Et sera peut-être tenté de faire un Batman 4. Pire, de reléguer cette suite aux soins d’un diabolique disciple de Joël Schumacher.

Alors non, camarade, il faut savoir ronger votre frein et demain , peut-être, tous les camarades de tous les pays se léveront ensemble pour porter la bonne nouvelle : le chauve , enfin, sourit.   »

Il rit ! IL RIT!

Ce qui est le plus étonnant, c’est que les deux articles sont, l’un dans l’autre, de mauvaise foi égale. La préférence du Prof va néanmoins vers la rédaction de Madmoizelle, qui poste un lien vers son adversaire, et ne l’insulte pas dans son article… Bloody Selena n’a pas ce tact. Elle prend cet affaire très à coeur. Rodidju, c’est un film de Batman qu’on insulte …. DE BATMAN !

Pour le Prof Nuton, ça rappelle un peu ça  :

Sur ce, bonne nuit les nutons et laissez un commentaire… Ou pas 😉

Publicités

4 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Malaval dit :

    Dîtes moi pas que c’est pas vrai ? Marion Cotillard joue mal ? En tout cas c’est une bonne critique qui me prépare à ce que je vais voir. Continue comme ça !

    1. profnuton dit :

      Marion Cotillard, elle a fait un bon rôle; et c’était dans Une Affaire Privée de Guillaume Nicloux

  2. PaulieAkov dit :

    Top moumoute article, j’ai vraiment trouvé la réponse de BloodySelena très insultante vis à vis de Madmoizelle, et qui plus est moult bancale. Je suis au méga diapason de ton avis perso.
    Au fait, joli talent d’écriture !

    1. profnuton dit :

      Merci ! Je trouve aussi que le post de BloodySelena était un peu « patronizing » vis à vis de Madmoizelle. Pour le talent d’écriture, j’y suis pour rien, j’ai piqué une partie à Shakespeare (Shylock, dans le Marchand de Venise), donc évidemment, tout de suite, ça fait classe 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s