La minute de silence : triste jour pour le cinéma

Au revoir monsieur Marker, de la Jetée, en passant par Le Fond De L’Air Est Rouge et Sans Soleil, vous avez influencé mes choix de cinéphile, d’apprenti cinéaste et de citoyen.

Et puis, un cursus de ciné sans La Jetée, c’est pas un vrai cursus de ciné…

Chapeau bas, mais très bas.

De beaux hommages  et .

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s