Pourquoi Beck n’est pas dans l’eau – et ce, rock Hansen

S’il est un artiste particulièrement décalé, délicieusement brouillon, et dont le rêve d’inachevé ne finit pas de s’étendre, c’est bien Beck Hansen : la dernière mouture en date de son oeuvre musicale n’en fait que repousser le concept au plus loin. En allant sur la page The McSweeney’s Store – Song Reader (signed),  on peut pré-commander, pour peu que l’on lâche 34$ (ou 50$ la version signée, parce qu’il faut quand même du marketing, sinon , c’est pas pop), les partitions du dernier album en date de l’artiste. Et ce sera bien le seul objet disponible : en effet nul enregistrement, nulles galette ou version digitale à acheter, Song Reader est un album entièrement en papier.

« C’est comme se rendre dans un restaurant classe pour manger, et là, le chef vous remet une recette et s’en va »

Un petit commentaire suite à l’annonce de l’album sur Facebook qui résume bien l’idée non ?

Beck… Un artiste un peu étrange – son style à grandement évolué au cours des années, certes, mais toujours là où on ne l’attendait pas : des premiers morceaux « anti-folk« , en passant par le low-fi, le noise rock, la pop dansante , la soul, le hip-hop, l’électro, des accessoires de scène un peu étranges (masques de Storm Troopers, marionnettes,…), un côté Geek assumé – et ce y compris dans la culture populaire (l’épisode Bendin’ In The Wind de Futurama, dans la saison 3) comme dans ses propres compositions (l’introduction du morceau Girl sur Guero).

Il ya quelque chose de touchant, de presque enfantin chez Beck. Une naiveté sombre – sarcasmes et sujets adultes sont souvent présents – au travers d’une interprétation (voir d’une ré-interprétation, comme dans le cas de la B.O d’Eternal Sunshine of the Spotless Mind, sur le morceau Everybody Gotta Learn Sometimes, à l’origine une chanson des Korkis) qui touche au punk sans agressivité directe, mais qui en contient l’essence – la révolte, tranquille, contre la révolte en sorte, une sorte de bordel organisé, une anarchie utopique, fragile. Et ce n’est pas étonnant si l’on retrouve Cat Power sur l’album Modern Guilt, l’univers de la plus dépressive des chanteuses américaines s’insérant sans problème dans ce paysage entre nuances de gris et couleurs acides.

Beck est issue d’un terreau propice à cette sensibilité : sa mère , danseuse du Velvet Underground, évoluait autour de Warhol, tout comme son grand-père, un temps membre du mouvement Fluxus – et on sent les influences du Neo Dada chez le petit fils – mais surtout bon copain d’Andy. Voilà pour le côté arty, l’aspect dé-structuration et culture pop du rejeton. Son père , chef d’orchestre et arrangeur pour cordes ( non, cela ne signifie pas qu’il travaille dans le milieu du matériel nautique), travaillera plus tard avec lui sur certaines orchestrations, sur quasi tous ses albums. Concernant le Neo-Dada, le prof a déniché une émission de Tracks ( mais si, l’émission, ça passe sur Arte 🙂 , vous pouvez la voir ici : Néo dada – tracks – ARTE 18-01-2006 (attention le son est dégueulasse) 

Sur ses trois derniers albums, Beck tentait l’inachevé, titillait l’auditeur, encourageait la réappropriation (Guerolito en est un bon exemple), bref, une sorte de « mon oeuvre n’est pas finie, et c’est tant mieux » comme toile de fond. Il va plus loin cette fois-ci dans le concept. Un seul risque : qui n’est pas musicien, ne pourra pas en faire grand chose. Encore que  – et si le son devenait visuel ? On peut presque parler d’un objet transmedia – il suffit d’en faire ce que l’on veut, et en ceci, avant même d’être disponible, le but de l’auteur est atteint : le receveur/auditeur/lecteur imagine l’utilité de l’objet et l’artiste ne donne que le canevas. D’une oeuvre proposé,  aller au proposant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s